Congo Na Biso: Déclaration relative à l’accord politique Kabila-Kodjo-Kamerhe

drapeaupartiprof.jpg

Déclaration Relative à l’Accord Politique Kabila-Kodjo-Kamerhe

Après avoir pris connaissance de l’accord ci-dessus, signé au Camp Militaire Tshatshi, à Kinshasa, le 18 octobre 2016, le parti Congo Na Biso (CNB) et son initiateur, Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir :

  1. Déplorent la prime à la trahison que l’accord octroie aux acteurs politiques responsables de la profonde crise institutionnelle que connait le pays, en particulier le Président Joseph Kabila que ledit accord autorise à rester au pouvoir bien au delà de son second et dernier mandat, en violation des dispositions pertinentes de la Constitution;
  2. Expriment leur incompréhension face au silence de l’accord sur l’exclusion de toute possibilité d’introduction d’une nouvelle constitution et, par conséquent, de tout nouveau referendum constitutionnel pendant la période précédant les prochaines élections ;
  3. Notent l’omission volontaire par l’accord de toute référence à l’obligation constitutionnelle pour le président sortant de ne point briguer un troisième mandat lors de la prochaine élection présidentielle ;
  4. Constatent que cet accord n’est en définitive qu’un troc, un échange de faveurs entre les parties signataires, en l’occurrence la prolongation du mandat de M. Joseph Kabila, en violation de la constitution, contre des portefeuilles ministériels à offrir à certains membres de la majorité présidentielle finalement mis à nu après des années d’infiltration de l’opposition ;
  5. Soulignent le caractère non-inclusif dudit accord et constatent, par conséquent, son incapacité manifeste à aider la nation à sortir de la crise politique actuelle, ainsi qu’en témoigne l’éclatant succès du mot d’ordre de ville-morte de ce mercredi 19 octobre 2016 ;
  6. Appellent, dès lors, au lancement rapide du Dialogue véritablement inclusif devant permettre aux membres du Rassemblement et de la famille politique de M. Kabila de déterminer, ensemble, les conditions de la tenue rapide d’une l’élection présidentielle crédible sans la participation du président sortant, comme l’exige la Constitution, loi fondamentale de la Nation.

Fait à Kinshasa, le 19 octobre 2016

Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir

 

 

 

 

2 réflexions sur “Congo Na Biso: Déclaration relative à l’accord politique Kabila-Kodjo-Kamerhe

  1. L’expérience nous démontre que l’opposition ne doit pas être un panier aux crabes.
    Maintenant que les carottes sont cuites parce que le soutien à Kabila c’est simplement se dépersonnaliser pour bénéficier des miettes en devenant garçon de courses, il n’y a pas de doute que le futur opposant s’appel MATATA NPONYO et sa suite débarqué du gouvernement en gestation  » C’est mon tour ».

    J'aime

  2. Nous soutenons énergiquement la position de l’autorité morale de Congo na Biso, le Prof Freddy Matungulu Mbuyamu Ilankir. C’était un troc politique pour flouer le peuple congolais qui nage dans la misière intolérable. Nous devons dénoncer cela pour ramener les hommes de bonne volonté, la diaspora congolaise, les amis et partenaires de la RDC d’accompagner Congo na Biso, la Dynamique de l’Opposition…. le Rassemblement des Forces acquises au changement d’établir une alternance politique.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s